Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

" Qui sème les éoliennes récolte la tempête "
 
Une fois les éoliennes installées, il est trop tard , le mal est fait . Au pire les nuisances seront diminuées mais les éoliennes resteront
Deux exemples récents confirment  cet état de fait 

Orne : les éoliennes d'Échauffour vont cesser de tourner  26 janvier 2021

 
 

La préfecture de l’Orne a décidé de stopper les éoliennes d’Échauffour. Une décision justifiée par le bruit que ces dernières causaient. Les riverains sont très soulagés. "C’est une vraie première reconnaissance de l’État des nuisances qu’on subit et dont on témoigne depuis un an et demi", se réjouit Fabrice Ferreri, le porte-parole du collectif des riverains de la zone éolienne d’Échauffour. Un bruit beaucoup trop fort Pour lui, le bruit est tel qu’il est parfois nécessaire de changer de chambre pour pouvoir dormir. L’arrêté préfectoral intervient après une étude acoustique menée par Voltalia, l’exploitant du site. "Il y avait dépassement du seuil réglementaire d’émergence du bruit", note Christine Royer, la sous-préfète d’Argentan (Orne). Celle-ci met aussi en avant la souffrance ressentie par les riverains.

Loire Atlantique : Un rapport public préconise un arrêt total pendant dix jours du parc éolien de Nozay  pour réaliser un "test", après d'importants troubles constatés dans deux élevages de vaches laitières situés à proximité, 

Depuis la construction fin 2012 du parc des "Quatre Seigneurs", qui compte huit éoliennes de 16MW, deux élevages laitiers "ont connu simultanément des troubles caractérisés par des dégradations importantes de quantité et de qualité du lait produit, des taux de mortalité et des comportements animaux déroutants", rappellent les rapporteurs.

Les éleveurs, qui ont déposé plainte contre la société et contre quatre ministres, se plaignent aussi de troubles sur leur santé.

"Seule la réalisation d'un test d'arrêt total du parc dans son acception large permettrait de sortir de la situation actuelle", préconisent le Conseil général de l'environnement et du développement durable (CGEDD) et le Conseil général de l'alimentation (CGAAER).

Les auteurs du rapport confirment "la concomitance des troubles intervenus dans les élevages avec la construction du parc éolien", mis en service à l'été 2013.

Partager cet article

Repost0