Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Des tracteurs et des habitants contre un projet de parc éolien, près de Pornic

Une bonne dizaine de tracteurs a défilé, en partie sur la route qui relie Nantes à Pornic, samedi 6 mars, pour manifester contre un projet de parc éolien.

Une bonne dizaine de tracteurs ont aussi emprunté la RD 751 le temps d’une opération escargot, samedi 6 mars, à Chaumes-en-Retz. (©Collectif Retz ô lien)

Une bonne dizaine de tracteurs ont aussi emprunté la RD 751 le temps d’une opération escargot, samedi 6 mars, à Chaumes-en-Retz. (©Collectif Retz ô lien)

À l’initiative du collectif Retz ô lien, une centaine de manifestants, accompagnés d’une bonne dizaine de tracteurs, ont manifesté, samedi 6 mars 2021, à Chaumes-en-Retz (Loire-Atlantique), contre un projet de parc éolien qui doit voir le jour sur la commune.
Pour l’heure, le parc éolien, qui doit accueillir cinq machines, attend le feu vert du préfet de la Loire-Atlantique, à la suite de l’enquête publique qui s’est clos le 27 novembre 2020, avec un avis favorable du commissaire enquêteur, le 20 janvier dernier.

« S’il faut aller en justice, on le fera »

« S’il faut aller en justice, on le fera, annonce Fabienne Kerymel, l’une des membres du collectif, habitante de La Jarrie Rousse, à quelques centaines de mètres du lieu d’implantation d’une éolienne. On va recourir aux services d’un, voire deux avocats spécialisés, pour regarder les vices de forme notamment, les signatures de baux, etc. On ne veut pas de ces éoliennes de 150 mètres de haut à 500 mètres de notre jardin. Samedi, on a tracté dans les boîtes aux lettres, on a rencontré quelques habitants, des automobilistes aussi. Ce qui est très positif, c’est que les jeunes et les moins jeunes étaient totalement en notre faveur. On a voulu se faire entendre et on a eu une bonne écoute ».


« Les consciences commencent à s’éveiller et on commence à comprendre
que les éoliennes sont une fausse bonne idée. »
Selon cette habitante, c’est un peu de combat de David contre Goliath.
Valorem (l'entreprise qui porte le projet, via Chaumes Energie, une filiale, NDLR) a les moyens de défendre son projet et de balayer d'un revers de main les questions environnementales. Les chiffres, les rapports, on peut les manier un peu comme on veut...


Fabienne Kerymel Riveraine d'une future éolienne

Prise de conscience des agriculteurs
Prise de conscience des agriculteurs
Prise de conscience des agriculteurs
Prise de conscience des agriculteurs

Partager cet article

Repost0